Vous inscrire sur ce site

Vous souhaitez que votre structure apparaisse dans l'annuraire des structures de l'ESS ?

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Nous contacter
Livre d'or

Stratégie territoriale

Accueil > L’ESS en Sambre Avesnois > Stratégie territoriale > Plan d’actions

Plan d’actions

Observatoire de l’ESS

Objectif :
Créer un observatoire de l’ESS afin de :

  • connaître le poids local de l’ESS ainsi que ses grandes caractéristiques
  • développer la visibilité de l’ESS
  • disposer d’éléments utiles pour la définition d’actions

Descriptif de l’action et méthodologie :
L’observatoire ESS s’appuiera sur les observatoires portés par l’ADUS, celui des deux Maison de l’Emploi de la Sambre-Avesnois et celui de la CRESS.

Le poids et le rôle des SESS ne peuvent être évalués seulement à partir d’indicateurs économiques. L’approche économique ne peut être dissociée de l’approche sociale ou "sociétale" puisque ces deux dimensions font la spécificité du projet de l’ESS. L’observatoire ESS s’appuiera donc sur deux approches.
Une première approche économique par le statut, permettra :
des comparaisons temporelles fiables (évolution annuelle du nombre d’acteurs, d’emplois…)
des comparaisons géographiques : poids de l’ESS du bassin Sambre-Avesnois par rapport aux sous-territoires, à d’autres bassins, à la région, à la France.
La seconde approche sociale reposera sur les valeurs. Il s’agit ici de mesurer l’utilité sociale, l’adéquation des comportements des SESS avec les valeurs de l’ESS. Ce travail contribuera à faire vivre les valeurs de l’ESS et permettra aux entreprises de favoriser le développement de l’ESS.

L’enquête, la recherche documentaire, la conférence seront les activités privilégiées de l’observatoire.

Plateforme Accompagnement ESS

Objectif opérationnel :
Créer et animer une plate-forme de l’initiative solidaire pour l’activité et l’emploi afin :

  • de coordonner les différents acteurs de la création d’entreprise,
  • d’accompagner les porteurs de projets d’ESS,
  • d’accueillir et d’informer tout public intéressé par la création d’activités d’utilité sociale et économique,
  • d’informer l’ensemble des porteurs de projet sur l’ESS.
  • mobiliser les dispositifs existants.

Descriptif de l’action et méthodologie :
La Région et les EPCI favorisent la création d’activités et d’emploi et œuvrent à la mise en place d’une offre locale de prestations d’accompagnement aux initiatives économiques et à la création d’entreprise. En Sambre-Avesnois, une dizaine de structures accompagnent les créateurs d’entreprise.
L’Etat, par son dispositif NACRE, participe au financement de celles qui accompagnent des demandeurs d’emploi en difficulté : chômeurs de plus de 50 ans et jeunes de moins de 25 ans. Le Conseil Général soutient celles qui accompagnent les projets de création portés par les allocataires du RSA.

Différentes formes d’accompagnement sont proposées.
Certains prestataires accueillent les candidats à la création d’entreprise et étudient avec eux la pertinence et la faisabilité de leur projet.
D’autres [comme couveuse, incubateur, pépinières, ruche…] accompagnent la création et le développement des structures.
Plusieurs aident au montage des dossiers et peuvent accorder des prêts aux porteurs de projet.

Plusieurs notions sont à développer dans ce cadre, on peut citer :

  • Outils financiers de l’économie sociale et solidaire : Critères, type d’intervention…
  • Avantages et inconvénients des statuts coopératifs : CAE, SCOP, SCIC
  • Modes de valorisation du bénévolat et des échanges non monétaires
  • Subventions et marchés publics : les spécificités de l’ESS

Générer de nouveaux projets

Objectif :
Créer et animer un collectif de réflexion qui rassemble des élus et techniciens des CT, des responsables d’entreprises classiques et de l’ESS, des acteurs locaux de l’économie et de l’emploi, des partenaires sociaux… afin d’analyser les données sociales et économiques et de repérer les opportunités et les besoins de développement en Sambre-Avesnois, et de générer de nouveaux projets ESS :
renforcer l’implication des CT et EPCI dans le développement des projets d’ESS,
favoriser alliances et synergies entre acteurs de l’économie classique et de l’ESS,
faire émerger et monter des projets d’activités innovants et de création d’emplois,
rechercher des porteurs de projets et les accompagner.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Il s’agit de s’appuyer sur la connaissance des experts et des acteurs, les ressources et les potentialités du territoire. Pour éviter tout enfermement, le Labo de l’ESS s’intéressera à l’expertise et l’expérience d’autres territoires. Le Labo a vocation à faire émerger des idées neuves, mais aussi à monter des projets et à identifier des porteurs potentiels.
La Sambre-Avesnois est certainement la meilleure échelle pour inventer notamment au niveau juridique des solutions et les mettre en œuvre.

Faciliter l’accès aux financements

Objectif :
Les SESSS notamment les associations, ont besoin de diversifier leurs sources de financement. En effet, les ressources générées par les activités sont faibles, les subventions des pouvoirs publics ont atteint leurs limites…
Cependant, d’autres ressources sont à mobiliser : les financements européens, le mécénat, les fondations…
La finance solidaire n’est pas suffisamment développée en Sambre-Avesnois.

Les acteurs ont besoin d’être :

  • informés sur les outils existants
  • aidés à répondre aux appels d’offres et de projets
  • incités à utiliser les apports, les garanties
  • aidés dans leur recherche de fonds européens, du mécénat…

Descriptif de l’action et méthodologie :
L’aide a la recherche de financement doit être adaptée au projet.
Il faut intervenir à différentes étapes : création, consolidation ; répondre à des besoins conjoncturels : difficultés de trésorerie, investissements ; s’adapter à la taille du projet, ou de la structure, et au potentiel économique de ses activités…
Le financement des emplois et la pérennisation sont des questions essentielles, ainsi que l’aide et l’appui aux structures en difficulté.

Professionnaliser les pratiques

Objectif :
Soutenir les démarches de professionnalisation des pratiques dans les valeurs de l’ESS. Plusieurs outils et méthodes de travail peuvent faire l’objet d’une animation avec les réseaux de l’ESS :

  • charte de l’engagement ESS [APES],
  • diagnostic du type Bilan Sociétal [CJDES], accompagnement de la démarche de progrès des SESS pour formaliser et améliorer les pratiques.

Un plan de formation ESS

Objectif :
Les acteurs de l’économie sociale et solidaire ont généralement un niveau de diplôme élevé, cependant leur formation est souvent peu en lien avec les postes occupés. Ils manquent donc souvent d’outils adaptés aux situations concrètes auxquelles ils doivent faire face.
Travailler dans l’économie sociale et solidaire implique des besoins de formation particuliers.
Il existe donc un fort besoin de formation sur des thématiques spécifiques.
Objectif : élaborer un plan de formation avec le concours de la Région Nord Pas de Calais et des OPCA de l’ESS.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Cet objectif, nécessite la mobilisation des responsables RH des SESS au sein d’un chantier permanent qui élaborera les outils de recueil des besoins pour définir le plan de formation commun au RTESS.
Il devra également utiliser des méthodologies de formation innovantes et coopératives, alternatives à la formation classique : le compagnonnage, des espaces d’échanges de pratiques et d’autoformation sont aussi à explorer.

Travailler dans l’ESS

Objectif :
Créer et animer un vivier de compétences pour l’ESS, lieu de rencontres, de débats et d’expérimentations, qui réunit des personnes qui souhaitent travailler dans l’ESS.
Objectifs :

  • partager et apporter des réponses collectivement aux préoccupations individuelles
  • mieux connaître le secteur de l’ESS,
  • connaître le marché de l’emploi et se créer un réseau,
  • créer des outils pour faciliter la recherche d’emploi,
  • promouvoir collectivement les compétences auprès des acteurs de l’ESS
  • faire reconnaître la spécificité de l’emploi dans l’ESS auprès du SPE
  • s’impliquer dans des projets émergents ou des actions de développement

Descriptif de l’action et méthodologie :
Un espace pour échanger, se connaître et agir
Un groupe ouvert à tout demandeur d’emploi et salarié en poste
Une réunion mensuelle
Une implication des membres du vivier dans l’animation et l’organisation des réunions, le fonctionnement en groupe « projet »

Pôle Ressources ESS et Vie Associative

Objectif opérationnel :
Créer un lieu ressource et d’appui à l’initiative associative et citoyenne, capable :
d’accueillir et d’informer toutes personnes en recherche de volontariat,
d’aider au montage de projets d’intérêt collectif, d’utilité sociale ou d’intérêt général,
de gérer un espace documentaire,
de soutenir la vie associative et la participation citoyenne.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Le développement de l’ESS doit être bien sur un mouvement économique et d’entreprises, mais cela doit être aussi la dynamique d’un mouvement fondé sur l’engagement volontaire, sur la dynamique d’un large mouvement associatif, d’éducation populaire et d’émancipation citoyenne où se forment les citoyens à la responsabilité économique, sociale et politique.
Le développement de la vie associative est un enjeu important pour la Sambre-Avesnois. En effet, elle est l’un des éléments majeurs du dynamisme de la vie locale, de la cohésion sociale et territoriale. Dans un milieu extrêmement urbanisé, où chacun est de plus en plus dépendant des autres, l’engagement associatif représente bien l’esprit civique de notre temps fondé sur des valeurs d’altruisme, de partage, d’épanouissement personnel.
Les associations sont en première ligne du "faire société", au-delà des associations "gestionnaires" ou "entreprises associatives" du secteur sanitaire et social, de l’éducation populaire, de la formation, des activités sportives, culturelles… existent les associations qui fonctionnent par le bénévolat uniquement. Elles assurent le tissage de liens sociaux et contribuent à la cohésion sociale. Elles ont un rôle important dans la lutte contre la pauvreté, les inégalités, l’exclusion, les discriminations, dans la création des services de proximité, l’accompagnement des "publics"…
Ces associations et les bénévoles qui les animent ont besoin d’être soutenus par les pouvoirs publics.

La Maison de l’initiative citoyenne doit unir les associations du territoire, faciliter la coopération entre les acteurs, le dialogue avec les collectivités territoriales et l’Etat, et aussi être un lieu d’information aux habitants.

La mise en place d’une Assemblée Locale de la Vie Associative, d’un service à la vie associative et d’un lieu, ainsi que la mise en œuvre d’une convention d’objectifs dédiée aux associations permettront un partenariat structurant entre les pouvoirs publics locaux et le champ associatif.
La vocation de l’ALVA, regroupement informel, est d’être une représentation permanente du mouvement associatif territorial.
La vie de l’Assemblée Locale s’organisera à travers 3 types d’espaces : la plénière et la mensuelle, les commissions ouvertes à tous et la coordination.
Exemples de commissions : Information / communication ; coopérations sociales, financements, formations, fêtes et manifestations publiques.
Un comité tripartite rassemble représentants de l’ALVA, élus et techniciens des CT pour un travail conjoint. Pour exemples : la mise à disposition de locaux et l’équité d’accès aux associations, la définition de critères d’attribution des financements et engagement d’une démarche de progrès, un travail conjoint sur des contrats d’objectifs…
L’intérêt de l’ALVA est placé sous le signe d’un triple enjeu : faire ensemble, un sens partagé de l’intérêt général et la transparence. Son action conduit à clarifier les relations entre les pouvoirs publics et le tissu associatif. Les associations sont reconnues comme partenaires impliqués dans la co-construction du développement social.

Rencontre des entrepreneurs ESS

Objectif opérationnel :
Organiser et animer une « rencontre des entrepreneurs de l’ESS » pour :
Partager ses expériences, ses problématiques
Être un réseau ressources, faciliter le tutorat
Créer des liens avec des réseaux de l’économie classique

Descriptif de l’action et méthodologie :
Il a pour but le développement, la valorisation de l’ESS, à travers la recommandation mutuelle et la mise en place de partenariats. Il repose sur des valeurs de convivialité, de confiance réciproque et de professionnalisme.
Au fil de réunions, grâce à la confiance et l’échange, chacun apprend à bien connaître l’autre et son activité pour pouvoir le recommander et de construire un réseau Ressource pour l’ESS en Sambre-Avesnois.

Les thématiques abordées :

  • Gouvernance
  • Modèles organisationnel et économique
  • Gestion de la croissance
  • RH : recrutement, départ, engagement personnel et professionnel
  • Démarche stratégique et outils ESS
  • Fonction de dirigeant de l’ESS
  • Zone d’activité ESS
  • Alliances avec l’économie marchande

La Rencontre des entrepreneurs pourra entretenir / développer les relations avec les interlocuteurs politiques, institutionnels ou économiques pour contribuer à améliorer encore l’attractivité du territoire.

Réseau territorial des acteurs ESS

Objectif opérationnel :
Créer et animer un espace participatif, de dialogue et de concertation, dynamique, afin de :
coordonner les ressources et les appuis de l’ESS,
permettre la circulation des informations,
faciliter l’échange de bonnes pratiques et la coopération,
impliquer les acteurs dans le développement territorial.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Cet espace doit rassembler les acteurs et les réseaux de l’ESS qui s’engagent au service de la communauté dans le projet de développement territorial [PLDE, SCOT, plan Climat…], ainsi que les acteurs publics locaux. Ce double mouvement des AESS et des acteurs des pouvoirs publics locaux doit être grandement accompagné et facilité par la participation des têtes de réseaux de l’ESS et tout particulièrement du COTESS, de la CRESS et de l’APES.

Cet espace sera organisé par secteur d’activité : services à la personne, IAE, formation, environnement, culture, animation... Chaque secteur sera animé par une personne "ressource", travaillant au sein d’une structure de l’ESS reconnue et légitime dans ce secteur : l’animateur de secteur. Les animateurs de secteur composeront l’équipe d’animation de l’espace participatif.

Trois modalités permettront une participation transversale :

  • L’animation d’ « ateliers » d’échanges de pratiques et de résolution d’une question, sur quelques mois et qui débouchent sur une production…
    Exemple : Participer à un salon, Renforcer le bénévolat, Répondre à un appel à projet, Rédiger un cahier des charges
  • L’animation de « chantiers » qui rassemblent différents acteurs autour d’une problématique afin de faire évoluer une situation, un dispositif…
    Exemple : Le financement solidaire, Les emplois verts, La garde d’enfants, Le mécénat, La représentation des SESS, Evaluer l’impact de l’ESS, L’IAE
  • L’animation de journées d’études et de mobilisation pour partager et approfondir des connaissances ou analyses pour mieux se connaître et agir ensemble.

Annuaire ESS en Sambre-Avesnois

Objectif opérationnel :
Dans la continuité du rendu de l’étude-diagnostic sur l’ESS en Sambre Avesnois, un plan d’action est en cours de validation. Parmi ses priorités, une demande prégnante a été portée sur l’élaboration d’un portail de l’ESS proposant un annuaire des acteurs de l’ESS. Il est donc proposé de mettre en œuvre dès 2012 cette action.
Il s’agit de créer une base de données électronique, hébergée sur un serveur accessible facilement par tous sur un site Internet, pour fournir aux acteurs des informations sur le réseau, les partenaires, le territoire et sur les outils et compétences mobilisables :
Identifier l’ensemble des structures présentes sur le territoire ;
Rendre lisible et compréhensible l’ESS et ses structures (panorama du territoire) ;
Développer la notoriété de l’ESS ;
Donner de la crédibilité à l’ESS en valorisant les structures, les compétences, la présence sur tout le territoire et les valeurs.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Cet outil, vise à rendre concrète l’ESS par ses acteurs, ses produits et ses actions, à faciliter l’identification, la mise en relation et l’interconnaissance, ainsi que la lisibilité pour les élus et le grand public.

Calendrier 2012

  • Septembre :
    • Définition du cahier des charges fonctionnel
    • Préparation des trames de document
  • Octobre à novembre
    • collecte des éléments
    • mise en forme et développement de l’annuaire
    • préparation du lancement de l’annuaire et de la communication qui l’accompagne
  • Décembre
    • lancement de l’annuaire

En janvier 2013, nous organiserons une présentation officielle pour les élus, les acteurs et le grand public.

Une veille sera assurée par la MTESS et un groupe d’acteurs pour actualiser et dynamiser en permanence l’annuaire.

Outils de communication

Objectif opérationnel :
Le développement de l’économie solidaire passe aussi par une communication auprès du grand public utilisateur de ses produits et services le plus souvent sans le savoir, ainsi que par une communication pour développer de nouveaux partenariats avec des acteurs de l’économie marchande et les pouvoirs publics. La stratégie territoriale elle-même aura besoin d’être connue. Pour cela, il est indispensable de disposer :

  • d’une brochure,
  • d’une plaquette,
  • d’un mur d’images
  • et d’un stand. A l’aide de ces outils, il conviendra d’être présent dans le maximum de manifestations locales.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Cet objectif, nécessite la mobilisation d’acteurs au sein d’un chantier permanent qui élaborera les outils et organisera la présence dans les manifestations.

Moments solidaires

Objectif opérationnel :
Organiser régulièrement des temps thématiques d’échanges et de témoignages d’expériences pour rendre le rôle de l’ESS dans le développement local plus lisible et créer des opportunités de partenariats de projets entre entreprises classiques et SESS.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Sous une forme simple et légère, privilégier l’échange et la convivialité : petits déjeuners ou soirées thématiques, visites de sites...
Il sera nécessaire d’intégrer un temps thématique ESS dans les colloques, conférences et autres événementiels organisés par les réseaux d’entreprises classiques : entreprises, chambres consulaires, organisations syndicales, comités d’entreprises…

Plusieurs clés d’entrées sont possibles :

  • Clauses sociales dans les marchés publics et structure d’insertion par l’activité économique,
  • Engagements pour l’emploi de personnes handicapées dans l’entreprise,
  • Responsabilité sociétale des entreprises

Sensibiliser à l’ESS

Objectif opérationnel :
L’engagement et l’entrepreneuriat collectif, qui sont au cœur du projet des SESS, doivent être plus valorisés et plus promus. Le champ de l’éducation et de la formation intègre de façon très marginale cette manière d’entreprendre.
Pour aboutir à une véritable éducation à l’ESS, les enjeux sont à appréhender avec deux entrées prioritaires, d’une part une entrée « Structures » [les établissements, l’éducation populaire, les organisations de l’ESS, les comités d’entreprise, les syndicats…] ; d’autre part une entrée « Public » [les jeunes (collèges, lycées, universités, grandes écoles), les salariés et les adhérents des SESS, les élus, les syndiqués…].
Il s’agit de mutualiser et de construire un ensemble d’outils et de démarches de sensibilisation et de formation à l’ESS, mobilisables dans les différents lieux d’éducation et de formation.

Descriptif de l’action et méthodologie :
Un groupe d’enseignants, de formateurs étudiera les modalités d’intégration de l’ESS à tous les niveaux de la scolarité et de la formation permanente :

  • Elaboration de supports et outils pédagogiques
  • Rapprochements avec les chefs d’établissement et les Conseiller(e)s d’orientation pour favoriser et améliorer l’efficacité de l’accueil d’élèves en stage « découverte professionnelle »
  • Un répertoire des compétences et des entreprises de l’ESS implantées sur les territoires et prêtes à accueillir des stagiaires
  • Expérimentation de modes de découverte des entreprises de l’ESS, les métiers, les filières, les formations, applicables en lycée général et technologique
  • Formations à destination des enseignants et des conseillers d’orientation
  • Visite d’entreprises de l’ESS (de type « un jeune, un jour, une entreprise »)
  • Organisation de « moments de l’entreprenariat en ESS » dans l’université de Maubeuge
  • Accompagnement et formation des acteurs de l’ESS à la pédagogie et l’accueil de stagiaires

Une mission territoriale

Objectif opérationnel :
Animer et coordonner les réflexions stratégiques :

  • Accompagner les porteurs de projets (suivi et conseil en amont)
  • Faire interface avec les partenaires
  • Mettre en réseau pour faire émerger des projets
  • Donner un avis technique sur les projets Suivre et évaluer l’évolution du plan Animer le groupe de travail ESS du PLDE

Descriptif de l’action et méthodologie :
Un comité de pilotage permet la mobilisation des différents partenaires concernés par la stratégie ESS. Il est placé sous le pilotage technique de la Direction du Développement économique de l’AMVS et stratégique du conseil de gouvernance du PLDE Sambre-Avesnois.

La mise en œuvre en mode projet est confiée à Réussir en Sambre. Une équipe Projet, composée des professionnels des différents dispositifs concernés directement par l’ESS, assure le pilotage technique.
L’ensemble des EPCI du territoire et leurs différentes directions concernées seront mobilisées.

Voir la synthèse des objectifs